Ministère de l’environnement : Plus de 29 milliards pour l’année 2021

Le ministère de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique a tenu la deuxième session de son Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) ce 21 décembre 2020 à Ouagadougou. C’était en présence du ministre de tutelle  Nestor Batio Bassière

Pour le ministre Nestor Batio Bassière, sera examinée la programmation annuelle des dépenses 2021-2023

C’est sous le thème « mise en œuvre du plan national de développement économique et social (PNDES) dans le sous-secteur de l’environnement : bilan et défis »,  que c’est tenue la deuxième session 2020 du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM). Pour le ministre  Nestor Batio Bassière, l’objectif de ce CASEM est d’examiner et d’adopter les projets annuels de performance de l’année 2021 des programmes budgétaires du département. Aussi, le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique a annoncé que son département va poursuivre la surveillance et la préservation des ressources forestières et fauniques. Avec la mise en œuvre effective de la stratégie de surveillance des forêts classées au Burkina Faso et  la création d’une brigade spéciale d’intervention pour la surveillance des massifs forestiers et opérationnaliser le plan de sécurisation et de réhabilitation des aires classées. Par ailleurs, le ministre entend poursuivre la construction de la caserne du corps paramilitaire des eaux et forêts et la sécurisation de 17 forêts classées à travers leur immatriculation au nom de l’État. Pour y parvenir, le budget global du plan annuel de performance 2021 s’élève à 29,831.316 milliards francs CFA. Toutefois, Nestor Bassière a informé que la COVID-19 ainsi que l’occupation des forêts par les groupes armés terroristes n’ont pas entravé d’une manière conséquente les activités du ministère. Il en veut pour preuve, la délimitation de 45 forêts classées, la récupération de plus de 26.000 hectares de terres ainsi que l’aménagement de 235.000 hectares de forêts. Le ministre en charge de l’environnement a félicité les partenaires techniques, les ONG et associations de protection de l’environnement

Awa Cécile BANGARE 

Fermer le menu
consectetur Praesent consequat. vulputate, elit. nec venenatis neque. lectus dapibus facilisis