Modèle chinois, si c’est cela la dictature c’est tant mieux

«Pour une fois, l’Europe s’est réveillée contre la montée en puissance de la Chine ». A déclaré sans sourciller un chroniqueur sur la Radio France internationale (RFI) hier matin dans un reportage sur les relations actuellement tendues entre ce pays et les Etats-Unis. Relations tendues dans lesquelles les Etats-Unis ont réussi à entrainer l’Europe. Autant dire que tout l’Occident est en train de se liguer (si ce n’est déjà pas le cas) contre « la montée en puissance de la Chine ». Pour mieux justifier cette honteuse opposition qui frise le ridicule et la haine, on brandit le système de gouvernance chinois de « dictatorial ». On a tout de suite envie de dire haut et fort que si c’est ce système de gouvernance « dictatorial » qui a permis à la Chine de se hisser à un tel niveau de développement devant ces «vieilles puissances» occidentales, il faut s’en féliciter et encourager les pays  en quête de développement à s’en inspirer.

Le modèle de développement, la démocratie à l’occidental telle qu’on nous l’a imposée est-elle le meilleur chemin de développement pour nos pays ? Certainement que non, car actuellement, nos pays sont à la recherche d’un modèle de développement propre à eux. Car, celui qu’ils ont hérité du colonisateur ou copié depuis le vent des démocraties à l’occidental dans les années 1990, ne prospère plus. Autrement dit, la démocratie à l’occidental n’est-elle pas en grande partie la conséquence de tous les grands maux dont souffrent nos pays et les populations africaines qui l’ont adopté comme mode de gouvernance ?

En effet, les processus électoraux venus de l’Occident sont des sources de conflits pré ou postélectoraux. Des conflits que l’Afrique ne connaissait pas avant l’arrivée de ce mode de gouvernance. Le système économique libéral tel que prôné par des pays occidentaux ne correspond pas aux modes de vie africaine. Ainsi, il est venu désagréger la cohésion, la fraternité et la solidarité africaine qui faisaient la particularité et la force des modes de vie en Afrique. Source d’engagement communautaire et de progrès. Le modèle socialiste pur, tel qu’on doit l’entendre du côté de l’Occident, n’est pas non plus le meilleur car il ne porte pas les fruits attendus dans nos pays.

Aujourd’hui, de plus en plus, de nombreux pays africains sont en train d’expérimenter le modèle de gouvernance et le chemin choisit par la Chine pour booster son développement en seulement quarante ans. C’est cela qui fait peur à l’Occident.

Que ce soit en Chine, en Afrique ou ailleurs dans des pays dont la jeunesse a pris conscience et aspire au développement véritable, l’Occident n’est pas forcément le bienvenu. En tout cas, pour ce qui concerne ses choix en matière de développement et d’éveil des consciences.

La Chine a choisi son modèle à elle et elle y est parvenue. Si elle réussit à l’exporter,  c’est parce qu’il répond mieux aux aspirations des peuples en quête de progrès véritable et de bien-être. Que celui qui peut, propose mieux.

Dabaoué Audrianne KANI

Fermer le menu
mi, diam nunc felis ipsum fringilla eleifend ut quis Praesent