‘‘Moments critiques’’ et ‘‘Plaidoyer pour l’État’’ : Le public bobolais à la découverte des œuvres

Soungalo Appolinaire Ouattara, ancien ministre et président de l’Assemblée nationale, a procédé à la dédicace de ses deux œuvres : Moment critique et Plaidoyer pour l’Etat, le mercredi 09 mai 2023 à Bobo-Dioulasso. C’était à la maison de la culture Anselme Titianma Sanon

Après Ouagadougou, c’était au tour des populations de la ville de Bobo-Dioulasso de faire connaissance avec les deux œuvres de Soungalo Appolinaire Ouattara à savoir : Moment critique et Plaidoyer pour l’État parues respectivement en décembre 2022 et avril 2023 soit dans un intervalle de quatre mois. Face au public bobolais ce jour en compagnie de son éditeur Thierry Millogo, Soungalo Appolinaire Ouattara, auteur des œuvres, affirme ne pas vouloir se comporter en donneur de leçon, mais veut plutôt à travers ses écrit et expérience laisser un héritage à la jeune génération.  

« A travers les deux ouvrage Moment critique (qui est une œuvre autobiographique) et Plaidoyer pour l’État (qui consiste à lancer un appel pour la mobilisation autour de l’État), je lance un appel pour la paix, la concorde ainsi qu’au travail. Mais également un appel à un engagement citoyen pour que notre pays puisse vraiment allez de l’avant. Je propose ces deux œuvres qui sont des pistes de réflexion et qui n’ont rien à voir avec une prétention ni de calcul, mais un devoir de laisser un héritage à la jeunesse », a laissé l’auteur Soungalo Appolinaire Ouattara tout en saluant la présence des autorités à la cérémonie de dédicace notamment celle du ministre d’État, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié et ses amis présents à la cérémonie de dédicace.

« Des mots justes pour ne pas titiller »

Pour le ministre d’État Bassolma Bazié, l’auteur est à féliciter pour la qualité de ses écrits. « Après avoir parcouru les deux ouvrages qui sont complémentaires d’une part et d’autre part, la capacité de l’auteur à pouvoir faire passer son message à travers des mots justes qui ne titillent pas, est d’une grande sagesse. Écrire n’est pas facile, car cela pose des jalons pour les générations futures. Aujourd’hui, nous avons des devanciers qui écrivent pour nous permettre de disposer de repères, cela est vraiment à saluer », va-t-il déclaré.

Les enseignants-chercheurs de l’université Nazi Boni Issa Yonli, Oumar Cissé, Missa Millogo, l’éditeur Thierry Millogo, Mountamou Kani Directeur de publication de L’Express du Faso ainsi que Mgr Amselme Titianma Sanon ont à tour de rôle apprécié les œuvres de l’auteur qui ont fait l’objet de dédicace. Selon eux, les œuvres en plus de traiter des questions sociales, traitent aussi de la refondation de l’État

Aymeric KANI

Fermer le menu
non id fringilla elit. consequat. at in efficitur. elit. tristique tempus