Musée Sogossira Sanou de Bobo : La France enracine l’alliance Bobo-Peul

Le vendredi 19 mars 2021, Luc Hallade, l’ambassadeur de la France au Burkina Faso, a inauguré les habitats Bobo et Peul, réhabilités par son pays. Les deux communautés étaient témoins du cérémonial de l’inauguration dans la cour du musée.

Ouverture officiel de l’habitat bobo!

Bobo et Peul sont deux communautés alliées de la parenté à plaisanterie. Au Burkina Faso, cette alliance existe entre plusieurs autres ethnies. L’alliance de la parenté à plaisanterie a toujours contribué à la consolidation de la paix sociale, en travaillant pour un vivre ensemble paisible. C’est pourquoi, les Bobo et Peuls sont toujours ensemble pendant des retrouvailles de joie ou de peine. Pour traduire son accompagnement à pérenniser la culture de l’alliance de la parenté à plaisanterie, la France a donc réhabilité les habitats des deux communautés. En ouvrant officiellement les habitats, Luc Hallade a exprimé sa satisfaction, de voir les habitats relookés. « Notre contribution est symbolique, en ce sens qu’elle contribue à mettre en valeur les cultures burkinabè à travers ses ethnies. Sans oublier l’attraction touristique que cet accompagnement pourrait occasionner au niveau du musée communal. Je viens d’avoir la confirmation qu’il y a au moins 2500 personnes qui ont visité ces habitats en deux mois et demi. Il y a donc une attraction au niveau de ces deux cases. Cela nous donne raison d’avoir réalisé les travaux de réhabilitation des deux habitats », a expliqué l’ambassadeur de France au Burkina.

Alain Sanou, 4ème adjoint au maire de la commune et chargé de la culture, a traduit la satisfaction du conseil municipal de Bobo-Dioulasso. Pour lui, l’acte de la France va en droite ligne avec le titre de capitale culturelle du Burkina dont on dit de Sya. C’est pourquoi, le maire chargé de la culture dans la commune de Bobo-Dioulasso a transmis les salutations du président du conseil municipal à l’ambassadeur. « L’acte de la France est très symbolique pour la commune de Bobo-Dioulasso. Retenez que la parenté à plaisanterie joue un rôle très important dans la cohésion sociale tant souhaitée par le président du Faso. En nous offrant les deux habitats bien réhabilités, la France nous aide à vivre de cette culture de cohésion et du vivre ensemble paisible », a reconnu Alain Sanou

Souro DAO 

Fermer le menu
risus. Lorem ante. ipsum quis nec efficitur. justo id elit.