Page noire : Macaire Ouédraogo est décédé

Le principal opposant du général Aboubacar Sangoulé Lamizana à l’élection du président de la Haute volta (actuel Burkina Faso) en 1978, est décédé dans la matinée du mardi 12 janvier 2021 à Ouagadougou à l’âge de 87 ans. Candidat malheureux à ladite élection, Macaire Ouedraogo aura contribué à marquer l’histoire politique du Burkina Faso car de cette date à nos jours, ce fut la seule élection  présidentielle qui a enregistré un second tour dans le pays.  Né le 1er janvier 1934 à Ouagadougou, Macaire Ouédraogo était un ancien banquier et homme politique sous la bannière de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD). C’est sous les idéaux de ce parti qu’il a participé d’abord au premier tour de l’élection du président de la Haute-volta de 1978 où il a franchi la première étape avec un tau de 25, 25% pour arriver au second face à son challenger Aboubacar Sangoulé Lamizana. Là il sera battu avec 43,72 % des voix contre 56, 28 pour le nouveau président démocratiquement élu. Macaire Ouédraogo a fait son parcours scolaire à la mission catholique dans les années 1942 et en 1949. Ensuite le séminaire de Pabré jusqu’en 1954, le séminaire de Nasso à Bobo-Dioulasso de 1954 à 1957 et en 1957 le grand séminaire de Koumi jusqu’en 1963.

Après les élections, il a siégé à l’Assemblée nationale de 1978 à 1980. Soit le 25 novembre 1980 date du coup d’Etat qui a emporté la IIIe République et l’avènement du Comité militaire pour le redressement et le progrès national.

Fermer le menu
suscipit nec sem, amet, diam tristique Praesent consequat. Donec id, venenatis Nullam