Page noire : Macaire Ouédraogo est décédé

Le principal opposant du général Aboubacar Sangoulé Lamizana à l’élection du président de la Haute volta (actuel Burkina Faso) en 1978, est décédé dans la matinée du mardi 12 janvier 2021 à Ouagadougou à l’âge de 87 ans. Candidat malheureux à ladite élection, Macaire Ouedraogo aura contribué à marquer l’histoire politique du Burkina Faso car de cette date à nos jours, ce fut la seule élection  présidentielle qui a enregistré un second tour dans le pays.  Né le 1er janvier 1934 à Ouagadougou, Macaire Ouédraogo était un ancien banquier et homme politique sous la bannière de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD). C’est sous les idéaux de ce parti qu’il a participé d’abord au premier tour de l’élection du président de la Haute-volta de 1978 où il a franchi la première étape avec un tau de 25, 25% pour arriver au second face à son challenger Aboubacar Sangoulé Lamizana. Là il sera battu avec 43,72 % des voix contre 56, 28 pour le nouveau président démocratiquement élu. Macaire Ouédraogo a fait son parcours scolaire à la mission catholique dans les années 1942 et en 1949. Ensuite le séminaire de Pabré jusqu’en 1954, le séminaire de Nasso à Bobo-Dioulasso de 1954 à 1957 et en 1957 le grand séminaire de Koumi jusqu’en 1963.

Après les élections, il a siégé à l’Assemblée nationale de 1978 à 1980. Soit le 25 novembre 1980 date du coup d’Etat qui a emporté la IIIe République et l’avènement du Comité militaire pour le redressement et le progrès national.

Fermer le menu
ut neque. ut dapibus commodo suscipit tristique diam tempus