Présidentielle 2020 : Roch Marc Christian Kaboré candidat du RPR

Réunis en congrès extraordinaire les 4 et 5 juillet 2020 à Bobo-Dioulasso, les militants du Rassemblement des Patriotes pour le Renouveau ont retenu Roch Marc Christian Kaboré, candidat de leur parti à la présidentielle 2020.

Le Rassemblement des Patriotes pour le Renouveau (RPR) est de la mouvance présidentielle. À la clôture des travaux de son deuxième congrès extraordinaire à la maison de la culture Anselme Titianma Sanon, plusieurs autres partis de la mouvance étaient présents. Ces partis politiques ont félicité Badra Aly Ouédraogo, président du RPR, pour non seulement la pertinence du thème du congrès, mais aussi pour la mobilisation des militants et sympathisants. Le thème du congrès est, «Réconciliation nationale et défis sécuritaire et humanitaire: les patriotes s’engageant!». Pour le président du parti, le congrès ne pouvait pas se tenir sans avoir la situation sécuritaire au menu des travaux. Car, dit-il, «comme un signe indien, le quinquennat de son Excellence Roch Marc Christian Kaboré notre allié au pouvoir, a connu des difficultés diverses: attaques terroristes récurrentes, front social sulfureux, Coronavirus… Le RPR, fidèle à sa vision et à sa propension de voir notre pays dans un schéma de paix, de cohésion et de concorde, a jeté son dévolu sur le présent congrès à l’effet de diagnostiquer sans complaisance les maux qui minent notre pays et dégager des thérapies idoines».

Saluant les organisateurs du congrès de Bobo-Dioulasso pour la réussite des travaux, Badra Aly Ouédraogo, président du parti, a invité les militants et sympathisants de son parti à s’enrôler pour assurer la victoire de leur candidat à la présidentielle 2020. Fer de lance de tout développement, la jeunesse est pour le RPR la couche sociale à propulser. «Pour pallier au manque et organiser la jeunesse dans un cadre qui est le sien et propice à l’efflorescence de son engagement, le RPR engage et inspire la jeunesse burkinabè à s’assumer et à trouver dans ce rassemblement politique un terreau fertile à l’épanouissement de ses idéaux, de ses pensées, de son expression politique, en somme son engagement patriotique…». C’est donc sur une note d’espoir pour un vivre ensemble paisible que le président a clos le congrès de Bobo-Dioulasso.

Souro DAO

Fermer le menu
in lectus Lorem accumsan et, at dolor. neque. dolor elit. justo libero