Présidentielle de 2020 : Eddie Komboïgo officiellement à la conquête de Kossyam

Après son choix validé par le président d’honneur du parti Blaise Compaoré, et par le congrès, Eddie Komboïgo a officiellement été investi candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ce dimanche 26 juillet 2020. C’était en présence des militants, les membres du Haut-conseil du parti, les partis politiques dans une salle du palais des sports pleine.

Le palais des sports de Ouaga2000 a fait son comble de militants pour cette investiture du candidat du CDP à l’élection présidentielle de novembre 2020. A la suite de l’hymne national chanté en chœur par les militants et l’ensemble des participants à ce congrès d’investiture, c’est la résolution désignant Eddie Komboïgo qui a été lue par le premier vice-président du parti, Achille Tapsoba. Cette résolution indique que dans son rapport de la 68ème session, le Bureau politique national a désigné Eddie Komboïgo  comme candidat du CDP à la présidentielle du 22 nombre 2020. Il notera que : «considérant la validation du choix par le président d’honneur du parti Blaise Compaoré, nous, militants du CDP réunis en congrès ce 26 juillet 2020 validons et investissons selon l’article 82 des statuts du parti, Eddie Komboïgo, candidat du CDP à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020. Appelons les militants, les sympathisants, les amis et partenaires du parti, à se mobiliser autour d’Eddie Komboïgo pour une victoire éclatante».

Achille Tapsoba, 1er vice-président du parti a remis officiellement l’attestation de désignation du congrès à Eddie Komboïgo

C’est dans l’effervescence générale que le premier vice-président du CDP, Achille Tapsoba, a officiellement remis à Eddie Komboïgo, l’attestation de validation de sa candidature par le congrès et le drapeau du parti pour ainsi dire qu’il est le candidat officiel du parti. Pour sa première adresse en tant que candidat du CDP, Eddie Komboïgo a dit «à toutes celles et à tous ceux qui croient possible le retour d’une paix définitive, à toutes celles et à tous ceux qui croient à la justice, à la liberté, à la réconciliation et à la cohésion sociale comme facteurs indispensables de notre progrès, de se rassembler autour de ma candidature pour rendre possible la rupture que nous attendons tous, pour le salut de notre peuple. Je ne me prends pas pour un prophète, mais simplement pour un humble serviteur du peuple».

Un accord entre l’opposition annoncé par Zéphirin Diabré

Selon Zéphérin Diabré, candidat de l’UPC venu soutenir Eddie Komboïgo, les partis de l’opposition vont bientôt signer un accord pour les élections à venir

Avant sa première adresse en tant que candidat officiel du CDP, Eddie Komboïgo a donné la parole à Zéphirin Diabré, le chef de file de l’opposition et candidat de l’UPC à la présidentielle de novembre prochain. Ce dernier, tout en saluant la désignation d’Eddie comme candidat du CDP,  dira : «demain, nous gérerons ensemble le pays». Il ajoutera qu’un accord sera paraphé entre eux. Dans cet accord «chacun d’entre nous va mordre là où il peut et au second tour, nous travaillerons pour celui qui est devant pour remporter la mise. De ce que j’entends, le candidat du MPP ne sera pas au second tour», affirme Zéph. Il a aussi noté qu’il faudra un audit international du fichier. Ce choix devrait être fait par le cadre d’une concertation politique.

 

Réactions des participants après l’investiture : Pauline Traoré, membre du bureau exécutif

«Nous allons travailler  pour que cette crise soit derrière nous»

«Nous allons travailler pour que cette crise soit derrière nous. Nous sommes un panier commun. Le CDP sans Mahamadi Kouanda, il y a un vide. Donc, nous avons besoin de lui, de ses expériences. Ce sont des anciens que nous respectons beaucoup. Donc, nous allons travailler à ce qu’il revienne à de meilleurs sentiments».

Boubacar Sanou, secrétaire à l’organisation du CDP

«Il reste une grande marche»

«C’est le résultat d’un très long chemin que nous avons entamé ensemble depuis le congrès de 2019. Un des principaux objectifs était qu’Eddie Komboïgo soit le candidat du parti. Nous l’avons atteint. C’est à l’honneur de tous les militants et de tous les cadres du parti. Maintenant il nous reste une grande marche, celle d’arriver à Kosyam. La marche a commencé aujourd’hui, nous sommes convaincus que nous y parviendrons».

Achille Tapsoba, premier vice-président

«Aujourd’hui notre contradiction principale c’est la conquête du pouvoir d’Etat»

«Il faut au peuple burkinabè une alternative de gouvernance que bientôt nous allons révéler au grand jour. Le président Eddie Komboïgo traduit l’espoir au-delà des militants du CDP, des Burkinabè de revoir le CDP refaire une expérience avec un nouvel esprit, de nouveaux principes et surtout, avec un nouvel engagement pour le peuple burkinabè avant tout et après tout. La tempête est derrière nous. On a l’habitude de dire que lorsque les contradictions secondaires apparaissent, la contradiction principale doit les porter. Aujourd’hui, notre contradiction principale c’est la conquête du pouvoir d’Etat. Et notre adversaire principal, c’est celui qui gère le pouvoir d’Etat, le MPP. Donc les contradictions secondaires, les questions intestines et internes, nous avons dépassé ce stade. Nous allons ensemble vers la conquête du pouvoir d’Etat. Vous aurez l’occasion de le constater dans les jours à venir».

Firmin OUATTARA

Fermer le menu
porta. eget mattis mi, ultricies suscipit adipiscing mattis facilisis quis