Présidentielle et législatives, les indépendants arrivent

Les élections présidentielle et législatives à venir seront indélébilement marquées par une forte participation de candidats indépendants. Autrement, des personnes qui ne sont affiliées à aucun parti politique mais qui, pour prendre part à la gestion du pays, ont décidé de prendre d’une part, aux élections présidentielle et législatives, et d’autres part de remporter des sièges et de participer aux débats parlementaires. Au cas où des indépendants auront remporté beaucoup de sièges au Parlement, ils pourront faire basculer le poste de Premier ministre dans leurs rangs. Au cas contraire, ils pourront entrer dans le prochain gouvernement et faire valoir leurs positions indépendantes. Qu’est-ce qui pourrait donc justifier l’entrée de si nombreux candidats indépendants dans le jeu politique au point de participer à la présidentielle et aux législatives ?

En effet, la plupart de ces indépendants ont déjà flirté avec des partis politiques. Dont ils pouvaient tranquillement rejoindre les rangs. Et y occuper de bonnes positions au regard de leur envergure. Mais, si malgré cela, ils ont refusé d’y aller et de voler de leurs propres ailes indépendantes, c’est qu’entre le politique et le citoyen il y a un fossé qui s’est creusé et qui devient de plus en plus profond. Ce qui ne surprend guère car à l’analyse, entre le citoyen et le politicien tel qu’il est actuellement, la confiance n’est plus au beau fixe. Autrement, ceux qui pour la plupart continuent d’adhérer à des partis politiques, le font très souvent par pure affinité ou pour des intérêts personnels rapides. L’échelle de la politique politicienne étant la plus courte pour accéder à la soupe.

Mais au regard de ce qui se prépare et qui pourrait faire tâche d’huile, le jeu politique pourrait connaître des évolutions positives au bénéfice des populations. Pendant longtemps, ce sont des vendeurs d’illusions qui ont sillonné nos villes et campagnes où ils ont fait de nombreuses promesses qu’ils n’ont jamais satisfaites. D’ailleurs, ils ne le pourront jamais, puisqu’ils n’ont ni les compétences ni les capacités. Au lieu donc d’appeler les citoyens au travail, ils ont passé le temps à les endormir au point que le réveil est aujourd’hui douloureux pour certains d’entre eux.

Les populations l’ont désormais compris et attendent de pied ferme tous ceux qui viendront leur faire des promesses creuses. Heureusement que les candidats indépendants seront là pour servir de contrepoids et dire la vérité aux citoyens. On doit faire la politique autrement, si on veut éviter très prochainement des crises de confiance plus profondes. La politique étant la gestion de la cité, elle doit refléter le vrai visage de cette cité. Si pendant que les populations ont faim, on vient leur dire qu’on a lutté contre la pauvreté et remporté le combat, ce sera de la tromperie. Quand les populations sont en détresse du fait de l’insécurité, on vient leur dire que des efforts ont été faits, ce sera leur mentir. Il faut donc savoir adapter le message politique à la réalité du terrain. Sinon…

Dabaoué Audrianne KANI

Fermer le menu
Lorem efficitur. felis leo. mattis Praesent id Praesent nunc et, facilisis