Prise de photos pour la carte de presse à Bobo : « nous avons gagné un premier combat »

Le vendredi 09 février 2024, l’antenne régionale de l’Office national d’identification (ONI) de Bobo-Dioulasso a procédé à la prise de photos pour l’établissement de la carte de presse au profit des journalistes de la ville de Sya.

C’est une première du genre à Bobo-Dioulasso. Les journalistes de la ville n’ont pas fait le déplacement de Ouagadougou pour la prise de photos pour l’établissement de leur carte professionnelle. Ils l’ont fait sur place à la délégation régionale de l’Ouest du Conseil supérieure de la communication. Pour l’occasion, ils étaient une vingtaine. « Comme vous le constatez, c’est une première pour nous de faire des photos de la carte de presse à partir de Bobo-Dioulasso. Autrefois, il fallait faire le déplacement de Ouagadougou. Nous avons mené la lutte pour que nous puissions faire la photo à Bobo-Dioulasso directement, car nous avons une antenne de l’ONI. Après des années de lutte nous pouvons dire que nous avons franchi un premier pas », a fait comprendre Mountamou Kani, Président des éditeurs de presse privée de la région des Hauts-Bassins, par ailleurs Directeur de publication de L’Express du Faso. Toujours selon lui, le combat continue pour faire bénéficier les journalistes des avantages liés à la carte de presse, notamment l’accès à certaines informations, l’accès à certains lieux ainsi que la diminution du prix de l’établissement de la carte qui s’élève à 7 000 FCFA… « Nous invitons les journalistes à remplir les conditions pour pouvoir bénéficier de la carte de presse, car cela leur facilite le travail et les protège également », a lancé Mountamou Kani a l’endroit de ses confrères.

Aymeric KANI

Fermer le menu
luctus libero consectetur risus. et, mi, sem, Curabitur ut