Protection internationale des demandeurs d’asile au Burkina : La Commission nationale pour les réfugiés sensibilise les FDS

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) des Hauts-Bassins sont réunies depuis ce 24 août 2021 à Bobo-Dioulasso. C’est à l’occasion d’un atelier d’information et de sensibilisation sur la protection internationale accordée aux demandeurs d’asile et les réfugiés au Burkina Faso. C’est une initiative de la Commission nationale pour les réfugiés, (CONAREF) et présidée par le Gouverneur des Hauts-Bassins représenté par Lamine Soulama, Haut-commissaire du Houet.

Prévue pour se tenir les 24 et 25 août 2021, cet atelier de sensibilisation et d’information a pour but de renseigner les participants sur les droits et obligations des demandeurs d’asile et des réfugiés, selon Maxime Bengaly, Secrétaire permanent de la CONAREF. Cette formation est la bienvenue, selon le lieutenant de police nationale, Zackaria Ouédraogo, représentant le Directeur régional de la police nationale des Hauts-Bassins. A l’entendre, cela permettra aux FDS de mieux exécuter leur mission de sécurisation de ces personnes.

Nous n’omettons pas que le Burkina Faso dans ses engagements, a décidé d’accorder la protection internationale aux personnes réfugiées. Et à ce titre, il comptabilise sur son territoire, plus de 22.000 personnes réfugiées qui ont quitté notamment le Mali, selon Maxime Bengaly.

A Lamine Soulama, Haut-commissaire du Houet, représentant le Gouverneur des Hauts-Bassins, de préciser que le Burkina Faso accueille des réfugiés depuis 2012, date du déclanchement de la crise malienne. « Nous sommes dans une situation sécuritaire préoccupante et les réfugiés qui quittent le Mali pour le Burkina et qui sont demandeurs d’asiles sont obligés de se conformer à un certain nombre de réglementations… », Martèle Maxime Bengaly.

Cet atelier devrait également être l’occasion, comme l’a souligné le Secrétaire permanent de la CONAREF, de s’entretenir avec ces FDS pour avoir leur point de vue, chercher à savoir ce qui se passe dans les frontières et comment collaborent-elles avec ces réfugiés entre autres…

Les réfugiés au Burkina Faso, soulignons-le, sont installés surtout dans les régions du Sahel, du Nord et de la Boucle du Mouhoun.

A cette session d’information et de sensibilisation, les participants seront outillés sur le rôle et les actions de la CONAREF dans la gestion des demandeurs d’asile et des réfugiés du Burkina Faso. Ils le seront également entre autres, sur la protection internationale des demandeurs d’asile, des réfugiés, du statut d’apatride et des apatrides, et le droit d’asile au Burkina Faso, cas des réfugiés maliens résidant au Burkina Faso.

Abdoul-Karim Étienne SANON

Fermer le menu
dolor. Nullam sit ut Aliquam in ut efficitur. risus