Réconciliation nationale : Zépherin Diabré rencontre les ayants-droits des victimes

Le ministre d’État, ministre auprès du président du Faso, chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, Zépherin Diabré a rencontré, ce 25 mars 2021 à Ouagadougou, les ayants-droits des martyrs et les blessés. L’objectif est une prise de contact.

Pour Zéphirin Diabré, sa mission est de la plus haute importance

Les blessés suite aux événements politiques ainsi que les ayants-droits des victimes des crimes de sang au Burkina Faso ont échangé avec le ministre en charge de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale. Première étape dans le processus selon Zépherin Diabré, cette rencontre va servir de prise de contact entre le ministre en charge de la réconciliation nationale et les martyrs. Elle vise aussi à répertorier les doléances des victimes et ayants-droits des victimes afin de mieux mener sa mission. En effet, selon les propos du ministre, ce rendez-vous s’inscrit dans le cadre de l’intérêt général de la Nation. En aucun cas, cela ne saurait être une démarche politicienne, car « les intérêts des victimes doivent primer afin qu’aboutisse une réconciliation ».

Les victimes ainsi que les ayants-droits des victimes n’ont pas marchandé leur présence

Par ailleurs, lors de ces échanges, le ministre de la réconciliation nationale a apporté des éclaircissements sur son département. Pour lui, ce poste n’apportera pas de solution miracle pour la cohésion sociale, mais plutôt des stratégies afin que les Burkinabès puissent se réconcilier et vivre dans la cohésion.

Awa Cécile BANGARE

Fermer le menu
sit id, luctus sem, felis mattis dictum Praesent justo