Résidents de la zone non-lotie de Belleville : «Nous sommes victimes d’un harcèlement»

La coordination des associations des habitants de la zone non-lotie de Belleville a tenu une conférence de presse le jeudi 29 avril 2021 au secteur 29 de Bobo-Dioulasso. Ils demandent aux plus hautes autorités la libération du maire Sirima, leur espoir pour avoir une solution au problème de la zone.

La zone non-lotie du quartier Belleville a longtemps été à la Une des journaux, compte tenu de la complexité de la situation qui y prévaut. Réunis au sein du Collectif des associations de la zone non-lotie, des résidents ont exprimé leur désarroi au cours d’une conférence de presse.

De tous les maires qui se sont succédés à l’arrondissement n°7 de Bobo-Dioulasso, Herman Sirima est celui qui aura pris au sérieux leur situation, selon leur déclaration. «Ce maire jamais égalé depuis que nous vivons dans cette zone non-lotie du secteur 29. De 2005 jusqu’à ce que le maire Sirima ne soit à la mairie de l’arrondissement n°7, personne n’a pu nous convaincre », dit Yacouba Ouattara, leur porte-parole. Sans aller contre la justice, ils demandent aux plus hautes autorités à être clémentes avec le maire Sirima, leur défenseur.

« Ce maire aujourd’hui incarcéré, nous fait perdre tout l’espoir qu’on avait et nous affecte beaucoup. Pour preuve, ces derniers temps, nous constatons un harcèlement de notes d’huissiers de justice autorisant certains attributaires de parcelles, malgré les notes prises par le CNT et renouvelées par la délégation spéciale suspendant les nouvelles constructions dans les zones dites à problèmes en entendant que ces habitants soient dédommagés… », déclare le porte-parole du Collectif. C’est donc face à cette situation, que le Collectif des associations de la zone non-lotie a pris à témoin l’opinion publique sur leur sort.

Ils ont une fois de plus insisté sur la clémence des autorités, afin d’avoir la libération du maire Herman S. Sirima, leur défenseur selon eux. La conférence de presse s’est faite en présence de plusieurs résidents de la zone non-lotie, venus traduire leur adhésion au mouvement du Collectif

Souro DAO

Fermer le menu
venenatis mi, ipsum felis id commodo