Secteur 29 de Bobo-Dioulasso : Condamné pour avoir construit sur une parcelle non-attribuée

Un homme nommé ici K.L, employé de commerce, a été condamné par le tribunal correctionnel de Bobo-Dioulasso à un an de prison avec sursis et une amende d’un million de F CFA ferme. Il est reconnu coupable d’avoir construit une maison sur une parcelle située à Belleville, dont il n’est pas le propriétaire. Comme on le voit fréquemment à Bobo-Dioulasso.

K.L savait que la parcelle ne lui appartenait pas, car il ne détenait aucun document sur ladite parcelle. Malgré tout, il y a entrepris des travaux de construction d’une maison. Jusqu’à ce que la police intervienne pour le sommer d’arrêter les travaux. C’est ainsi que le nommé K.L a été interpellé pour répondre des faits de stellionat prévu par l’article 621-1 du code pénal burkinabè. C’est le 31 janvier 2021 qu’il acomparu devant le tribunal correctionnel de Bobo-Dioulasso.

A la barre, il a affirmé : « c’est un démarcheur qui m’a montré la parcelle. Il m’a rassuré qu’il va remonter au niveau des autorités communales de l’arrondissement 7 pour obtenir les documents. C’est ainsi que le démarcheur m’a demandé la somme de 3.000.000 F CFA que je lui ai remise main à main, espérant avoir des documents de la parcelle. Entre temps, la police m’a averti d’arrêter les travaux. Comme j’avais déjà remis de l’argent pour les documents, je suis allé voir les autorités communales de l’arrondissement 7 qui m’ont dit de continuer les travaux, qu’elles verront quoi faire pour la suite. Ayant été rassuré, j’ai poursuivi la construction. Quelques mois après, le démarcheur en question est venu me remettre les 3.000.000 F CFA, soit disant qu’il n’est plus possible d’établir les documents sur la parcelle ».A l’audience, une suppléante d’un conseiller municipal de l’arrondissement 7 de Bobo a témoigné. « Depuis quelques années, je vis avec ma famille à Belleville.

Je suis toujours en location et je n’ai jamais été attributaire d’une quelconque parcelle dans la zone. Je viens devant le tribunal pour témoigner mon cri de cœur sur des irrégularités portant sur l’occupation de certaines parcelles à Belleville. J’ai remarqué dans le quartier qu’il y a beaucoup de parcelles non attribuées sur lesquelles des gens construisent des maisons. Maintenant, je suis allée voir plusieurs fois Herman Sirima, maire de l’arrondissement 7, pour savoir la vérité dans cette affaire.

Arrivée là-bas, le maire m’a dit de repartir qu’il va voir cela. Jusqu’à l’heure où je vous parle, je n’ai plus eu de suite », raconte-t-elle. A l’issue de l’audience, le tribunal a déclaré K.L coupable des faits de stellionat. En répression, l’a condamné à un an de prison avec sursis et à une amende d’un million de F CFA ferme.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
dolor nunc felis commodo eget Aliquam adipiscing quis tristique velit,