Sécurité nationale : La plume et le micro pour vaincre l’insécurité

A l’invitation de la commission d’élaboration de la politique de sécurité nationale, des dizaines de journalistes de l’Ouest Burkina, ont pris part hier, mercredi 12 août à Banfora, à un atelier d’information sur la sécurité nationale. C’est le gouverneur de la région des Cascades Joséphine Apiou Koara Kaboré qui a présidé l’ouverture des travaux.

La distanciation sociale a été respectée au cours de la formation

Convaincu que les média constituent une interface importante entre les institutions étatiques du domaine de la sécurité et les populations, le ministère de la Sécurité veut obtenir l’avis de ces acteurs dans l’élaboration de la politique de sécurité nationale. C’est dans cette optique qu’à travers la Commission d’élaboration de la politique de sécurité nationale, que se tient cet atelier d’information. La session regroupe des dizaines de journalistes de la Boucle du Mouhoun, des Cascades, des Hauts- Bassins et du Sud-Ouest. Selon Colonel major Palé Theodore Naba,  la Commission d’élaboration de la politique de sécurité nationale, l’initiative vise à impliquer les media dans la sécurité nationale.  «La sécurité n’est plus l’affaire des FDS seulement. C’est pourquoi, nous avons estimé qu’il est important de faire connaitre le contenu du document aux médias, afin  de les impliquer d’avantage dans la lutte», a-t-il expliqué. En effet, depuis 2015, les attaques des Forces de Défense et de Sécurité, des écoles, des villages et des lieux de cultes se sont multipliées à un rythme effroyable, causant plus de 700 morts, des centaines de milliers de blessés et plusieurs centaines de déplacés qui ont fui les violences aveugles des groupes armés terroristes. Cette situation, ajoutée au contexte socio-économique, a rendu difficile le quotidien des populations. Des populations dont les revendications se résument à la conception d’un nouveau «contrat social» basé sur la sécurité humaine du peuple c’est à dire la justice, le partage équitable des ressources et la participation de tous à la gestion politique du pays. C’est dans cet esprit que la Commission d’élaboration de la Politique de sécurité nationale a été créée le 19 décembre 2018. Après six mois de travaux intensifs, elle est parvenue à produire le premier draft de la Politique de sécurité nationale, les orientations et directives de sa mise en œuvre et une ébauche de la Stratégie de sécurité nationale. Pour le gouverneur de la région des Cascades, les media constituent une arme redoutable contre l’insécurité. C’est en cela que leur avis dans l’élaboration de la politique de sécurité s’avère plus que nécessaire pour atteindre l’objectif visé.

Ousmane TRAORÉ à Banfora

 

 

 

Fermer le menu
lectus Praesent luctus ut Donec Aliquam