Situation nationale : Pour l’ADP, il faut arrêter les règlements de comptes

L’Alliance pour la défense de la patrie (ADP) a animé une conférence de presse le mercredi 25 août 2021 à Ouagadougou. L’objectif est de se prononcer sur la situation sécuritaire et la fermeture des frontières terrestres.

Le Burkina Faso, depuis le mois d’août 2021, fait l’objet d’attaques terroristes récurrentes. Face à la situation l’Alliance pour la défense de la patrie (ADP) exige du gouvernement une réponse efficiente. Selon le président de l’ADP, Abraham Badolo, l’heure n’est pas à l’exacerbation des contentieux et des règlements de comptes entre clans politiques, et les forces sociales. « L’unité de cœur et d’action est primordiale dans le cadre de la lutte contre le terrorisme pour parvenir à une victoire perceptible et durable », a-t-il fait savoir.

Cette sortie de presse est l’occasion pour l’ADP de présenter aux FDS « sa gratitude infinie et son encouragement continue pour le dévouement à la patrie dans cette difficile lutte contre le terrorisme. Aux populations burkinabè, un encouragement permanent pour leur résilience patriotique face à ce péril.

Aux forces vives du pays son appel renouvelé à collaborer avec les FDS sur les différents aspects du renseignement.  Une solidarité entre les chefs d’Etat du G5 Sahel pour relever ce nouveau défi sécuritaire », a indiqué le président de l’ADP. Le second point de la conférence de presse est relatif à la réouverture des frontières terrestres.

Pour l’ADP, 16 mois après la fermeture des frontières terrestres, elle a atteint ses limites. Selon le président Abraham Badolo, le flux de personnes à nos différentes frontières surtout avec la Côte d’Ivoire, n’a jamais pris fin. « Nous interpellons le président Roch Marc Christian Kaboré à analyser de près la baisse considérable du nombre de personne touché actuellement par la Covid-19 au Burkina Faso et dans la sous région. Qu’il rentre en concertation avec ses pairs des pays voisins afin d’ouvrir les frontières terrestres. Une ouverture qui devrait être assortie de la présentation d’un résultat négatif au test Covid-19, comme c’est le cas depuis plusieurs mois avec les voyageurs empruntant l’avion », a t-il martelé.

Odom YANOGO

Fermer le menu
elit. dictum dolor. ut libero. venenatis, libero Phasellus tempus felis