Sociétés à capitaux publics : La démarche qualité pour plus de performances

La 21ème session de formation des administrateurs des sociétés à capitaux publics se tient à Bobo-Dioulasso du 07 au 21 septembre 2020. Thème de cette année : «processus de mise en place de la démarche qualité et implications sur l’amélioration des performances des sociétés à capitaux publics».

Madame Gisèle Sagnon, conseillère au ministère, a représenté le ministre Harouna Kaboré à la cérémonie d’ouverture

La tenue impérative du séminaire de formation des administrateurs des sociétés à capitaux publics s’explique selon les organisateurs, par son importance pour l’amélioration de la gouvernance des entreprises publiques et parapubliques. En rendant possible cette 21ème session, le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat espère de meilleurs résultats dans le pilotage et la gestion de ces entreprises. Aussi, le thème retenu pour le présent atelier par la Direction générale de la Promotion de l’entreprise vise-t-il à s’approprier les différentes étapes du processus d’implémentation et de mise en place de la démarche qualité, en vue de la certification des structures entrepreneuriales. L’objectif recherché à travers cette démarche qualité, est la mise en conformité des systèmes d’organisation et de fonctionnement des entreprises concernées avec les standards internationaux. Pour l’atteinte de ces objectifs, la présentation des modules a été confiée à des formateurs expérimentés du cabinet Afrique Compétence dont le Directeur associé, Anselme Sam a présenté le thème de l’atelier comme d’une actualité cruciale. Vu que les études internationales et sous-régionales chiffrent à 20 % le chiffre d’affaires des entreprises concernées, toutes consacrées «non-qualités». Preuve s’il en est, que la non-qualité coûte chère à l’Etat.

Des participants attentifs dans le respect des mesures-barrières au Covid-19

Se conformer à la norme Iso 9001 version 2015

Les plus hautes autorités nationales à travers le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat souhaitent donc qu’à travers ces formations, les organes de gouvernance de ces structures s’approprient les démarches et étapes à suivre pour pouvoir arriver à termes, à certifier leurs entreprises à la norme Iso 9001 version 2015. Cette norme est une norme internationale élaborée par l’Organisation internationale de la normalisation qui regroupe à ce jour 165 pays dont le Burkina Faso à travers l’ABNORM qui veille à cette normalisation au Burkina Faso. La norme visée regroupe les bonnes pratiques de gestion et d’organisation de toute structure qui veut être performante. Il s’agit en fait d’une problématique cruciale pour l’Etat, vers une mise en adéquation des entreprises bénéficiaires avec les normes managériales. La présentation des différents modules est aussi l’occasion pour participants d’un partage d’expériences et de réflexion. Faire de ces entreprises publiques et parapubliques des pôles d’excellence implique également la prise en compte du volet responsabilité sociale.

Pour joindre l’utile à l’agréable dans le contexte actuel de crise sanitaire lié notamment au Covid-19, des visites touristiques et une collecte de sang fait partie du programme de l’atelier de formation.

Sibiri SANOU

Serge SANOU (stagiaire)

Fermer le menu
dictum id consequat. neque. dolor ut