Sophitex Bobo III: ousmane Bougouma encourage la combativité des acteurs de la filière coton

Le président de l’Assemblée législative de transition (ALT), Ousmane Bougouma, a effectué une visite de terrain au sein du complexe industriel SOFITEX Bobo III, dans la matinée du 05 mars 2024. L’objectif est de s’imprégner de la qualité de production de l’usine ainsi que des conditions du travail des acteurs.

La Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX) a pour mission essentielle de développer la production cotonnière afin de contribuer au développement socio-économique du Burkina Faso. Elle ambitionne devenir une entreprise moderne, prospère et leader de production et de la transformation durable du coton en Afrique à l’horizon 2028. C’est pourquoi, les autorités du pays s’intéressent beaucoup à cette société qui est un véritable levier de développement économique. C’est dans cette dynamique que le président de l’Assemblée législative de transition a programmé une séance de visite des locaux ce jour 05 mars 2024 juste après la cérémonie régionale de montée des couleurs qui a eu lieu au sein même de la SOFITEX Bobo III.
Selon Ousmane Bougouma, président de l’ALT, « Notre présence ici est avant tout, de reconnaitre la résilience des acteurs de la filière coton. Nous allons profiter de cette occasion pour encourager l’engagement, la combativité et la résilience de nos producteurs, nos transformateurs et de l’ensemble des acteurs de la filière. Malgré le contexte sécuritaire et international difficile, le flambeau de la filière coton est toujours maintenu haut au Burkina Faso. C’est aussi l’occasion de saluer et de remercier nos forces combattantes qui œuvrent inlassablement pour la reconquête du territoire national, permettant aux producteurs de continuer de produire du coton de qualité dans notre pays ».
« Au cours de la visite, nous avons vu une société qui travaille dans l’intérêt général de nos populations. Aussi, nous avons visité un laboratoire de classement de la fibre, une usine d’égrenage et un laboratoire de certification de semences, tous de qualité. Nous pouvons donc conclure que nous avons une société à standard international. Cela va permettre au Burkina d’avoir du coton qui va conquérir le marché sur le plan international. Nous encourageons le Directeur général de la SOFITEX et son équipe pour le travail abattu quotidiennement. Nous avons entrepris des reformes sur le plan national. Nous les exhortons à se conformer à ces réformes pour que nous puissions avoir une chaine de valeur intégrée afin de transformer davantage de coton au niveau local pour l’intérêt de l’économie nationale », a laissé entendre le président de l’ALT.
Pour Aboubacar Seye, Directeur général de la SOFITEX, « Nous sommes fiers de cette visite de nos installations. Sur place, nous avons un laboratoire de contrôle qualité et de certification de semences. Il y a aussi une usine d’égrenage à l’intérieur qui est ultra-moderne ainsi qu’un laboratoire de classement de la fibre coton très performant ». « Nous avons présenté au président de l’ALT des difficultés liées au secteur, notamment le renchérissement du prix des intrants qui constitue un frein dans la production cotonnière », a-t-il ajouté.
En rappel, le complexe Bobo III a été construit en 1989 sur une superficie de 15 hectares.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
ut lectus dictum ut luctus neque. Phasellus