Vaccination contre le Covid-19 : A Bobo, les journalistes reçoivent leurs doses de vaccin Johnson & Johnson

Il s’est tenu hier mardi 24 août 2021, une campagne de vaccination contre le COVID-19 au profit des journalistes et communicateurs de la région des Hauts-Bassins à la direction régionale des Editions Sidwaya.

Alignés en file indienne en cette matinée du 24 août pour recevoir leur dose de vaccin contre la COVID-19. Eux, ce sont la voix des sans voix, des miroirs pour la société, bref, des Hommes de média de la région des Hauts-Bassins. Vu l’importance de leur métier et leur rapprochement des populations dans la sensibilisation et la collecte de l’information, ils n’ont pas hésité à donner le bon exemple. En effet plus d’une vingtaine de journalistes et de communicateurs ont reçu la dose du vaccin Johnson and Johnson. Une activité organisée par la direction régionale des Editions Sidwaya/ Bobo.  « Je viens de recevoir ma dose de Jonhson and Jonhson et cela dans l’optique de me protéger et protéger mon entourage en particulier le personnel de la direction régionale. En tant qu’homme de médias, nous sommes chaque fois en contact avec la  population et le fait d’être vaccinés nous rassure », déclare Frédéric Ouédraogo, directeur régional de Sidwaya/ Bobo.

Comment se fait la vaccination ?

Quant aux principes de la vaccination, le directeur régional de la santé des Hauts-Bassins, Dr Rodrigue Diao en donne  plus d’explication. « Il y a de cela deux semaines, nous avons introduit le vaccin Jonhson and Jonhson qui est disponible en une seule dose. Après la vaccination, les informations sur la personne vaccinée est enregistrées sur une plateforme, laquelle plateforme permettra de générer le Pass vaccinal infalsifiable et reconnu au niveau international. Nous rassurons les populations en particulier les plus sceptiques, car depuis le début nous avons vacciné plus de 10000 personnes et nous n’avons enregistré aucun effet indésirable grave. Si toutefois on venait à en observer, la vaccination sera suspendue. Aussi les vaccins présentant des effets indésirables graves ont été retirés », rassure-t-il.

La directrice régionale de la communication des Hauts-Bassins, Marguerite Blegna a par ailleurs invité la population à se faire vacciner contre cette maladie qui continue de faire des ravages dans le monde entier. « Je m’engage à pouvoir bouter cette maladie or de notre pays. C’est un message que je lance à toute la population et surtout les gens qui hésitent toujours, à venir se faire vacciner parce que cette maladie n’est pas finie », exhorte-t-elle. Avec la réception de ces vaccins (AstraZeneca et Johnson and Johnson), le Burkina Faso voit ainsi son dispositif de lutte contre cette pandémie se renforcer.

Casimir Seyram KAVEGUE

Mohamed Roland YO/Stagiaire

Fermer le menu
Phasellus ut adipiscing diam amet, leo. mattis libero Praesent