Filière anacarde : Un financement public au profit des acteurs

La Maison de la culture Anselme Titianma Sanon de Bobo-Dioulasso a abrité le vendredi 02 octobre 2020 le lancement d’une campagne d’information et de sensibilisation sur le mécanisme de financement des acteurs de la filière anacarde.

Les participants attentifs aux informations fournies

Cette campagne, organisée en tournée, va se tenir du 02 au 09 octobre dans les zones productrices d’anacarde. Une occasion pour les acteurs de ladite filière de s’imprégner des différents mécanismes de financement. Au regard de l’impact négatif de la pandémie de la Covid-19 sur l’économie nationale dont celle de l’anacarde, le gouvernement burkinabè a pris plusieurs mesures au titre desquels figure la mise en place d’un fonds de relance économique post-Covid-19 (FRE-COVID-19), à travers une convention signée le 13 août 2020. Toute chose qui va permettre de venir au secours des petites et moyennes entreprises touchées par la Covid-19. C’est à cet effet que l’Agence de financement et de promotion des Petites et moyennes entreprises (AFP-PME) de la filière anacarde, en partenariat avec la CBA (Conseil burkinabè de  l’anacarde), de la FBDES et SOGIFIG, a organisé une tournée pour accompagner les acteurs des quatre régions concernées (Bobo-Dioulasso, Banfora, Léo et Gaoua). L’objectif de cette tournée est donc de former et d’informer les acteurs des zones concernées et de les sensibiliser. Selon le Directeur général (DG) du Conseil burkinabè de l’anacarde, Joseph Zerbo, «la présente rencontre permettra de porter à la connaissance des acteurs de la filière anacarde notamment les commerçants et transformateurs, les opportunités d’investissement et de financement de leurs activités  à travers le Fonds Covid-19 mis en place par le gouvernement burkinabè. Cette rencontre vise également à se pencher de façon spécifique sur les ressources mises à la disposition de l’AFP-PME pour accompagner les petites et moyennes entreprises en générale». Il a aussi souligné que durant cette rencontre, des présentations seront faites par des experts pour permettre aux uns et aux autres d’avoir les informations nécessaires et de pouvoir capter cette opportunité qui leur est offerte. L’accès au financement est l’une des problématiques majeures qui entravent le développement de la filière anacarde au Burkina Faso. Le Fonds de relance économique post-Covid-19 vient donc faciliter la situation. Car, selon la Directrice régionale des Hauts-Bassins de l’AFP/PME, Sita Bounia, 3 milliards de FCFA, c’est la somme mise à la disposition des acteurs au titre de l’année 2020 et 1 milliard au titre de 2021. Pour bénéficier de ce financement, il y a tout un mécanisme à suivre. C’est pourquoi cette tournée est lancée dans les régions des Hauts-Bassins, des Cascades, du Sud-Ouest et du Centre-Ouest afin de communiquer, d’informer et surtout de sensibiliser sur ce mécanisme. Les acteurs bénéficiaires du financement ont salué cette initiative par la voix de leur Secrétaire général, Adama Rabo, pour qui, «la maladie a bloqué les choses et les partenaires exportateurs ne peuvent plus rentrer. Ce financement donne un espoir pour une bonne relance économique post-Covid-19». Après Bobo-Dioulasso, la tournée continue dans les autres régions concernées.

Serge Paulin SANOU /stagiaire

Fermer le menu
vulputate, libero Praesent porta. Donec libero.