« FOUBÉ » ou la croisade des femmes : les six chapitres de Zonga sur le sort des déplacés

Le journaliste et écrivain Hamidou Zonga à présenter sa première œuvre littéraire ce 11 Septembre 2021 à Ouagadougou. « FOUBÉ » est un récit qui dépeint la situation de précarité et d’insécurité qui prévaut dans la région du Centre Nord du Burkina Faso.

«  FOUBÉ », ou la croisade des femmes est un récit de 82 pages en 6 chapitres, qui retrace la souffrance des personnes déplacées internes. C’est aussi une interpellation de l’auteur à l’endroit du reste du monde par rapport à la situation qui prévaut à Foubé et dans le reste du pays. Ce premier ouvrage de Hamidou Zonga, a été édité par les éditions Plum’Afrik.

En effet, «  FOUBÉ » est le récit de la petite Shita qui conte le quotidien des habitants de son petit village en proie aux attaques terroristes. Village situé dans le département de Barsalogho dans la province du Sanmantenga au Burkina Faso. Ainsi, pour Hamidou Zonga, ce roman est un devoir patriotique en hommage aux victimes du terrorisme au Burkina Faso.

Toutefois, Boubacar Dao, présentateur de l’œuvre et président de la Société des auteurs, des gens de l’écrit et des savoirs (SAGES), souligne que de par son titre révélateur, l’ouvrage est tout aussi impression et séduisant dans sa forme. Par ailleurs, l’auteur fait une série de questionnements, huit en tout, sur comment comprendre les attaques terroristes au Burkina, leurs modes opératoires, la responsabilité de l’État.

Au cours de la cérémonie de dédicace, les ressortissants de Foubé ont saisi l’occasion pour lancer leur cri de cœur au gouvernement, car depuis juillet 2021, plus de 30.000 habitants sont isolés du fait du terrorisme.

Awa Cécile BANGARE

Fermer le menu
elit. pulvinar consequat. sit ut ipsum dolor dolor. vulputate, neque.