Industrie agroalimentaire : Une bourse pour la promotion des projets

Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat a organisé la bourse des projets agroalimentaires, mercredi 23 septembre 2020 à la maison de la culture Anselme Titianma Sanon de Bobo-Dioulasso. L’objectif est de privilégier un cadre d’échanges entre les porteurs de projets agroalimentaires et les investisseurs, banquiers, (…) pour promouvoir la production locale en faveur du développement de l’industrie agroalimentaire au Burkina Faso.

Sylvanus Traoré, Directeur général du développement industriel

“Nous importons du blé pour faire du pain, on pourra le faire en valorisant le maïs ou d’autres matières. Nous importons du beurre, on pourra le faire à partir du beurre de karité pour tartiner nos pains ou en utilisant de la patte d’arachide ou de l’anacarde”. C’est en ces termes que le Directeur général du développement industriel, Sylvanus Traoré a expliqué l’idée de la bourse des projets qui se tient dans le cadre de la 3ème édition de la Semaine de l’industrie burkinabè (SIB), elle-même tenue en marge de la semaine de l’industrialisation de l’Afrique. Aussi, a-t-il émis le souhait que cette bourse arrive à faire émerger des projets innovants qui  permettront la transformation des matières premières produites au Burkina Faso.

L’initiative de cette bourse s’inscrit dans la stratégie du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’artisanat de promouvoir l’industrialisation dans le domaine agroalimentaire à partir des matières premières produites au Burkina Faso. Selon le président du Groupement des professionnels des industriels de l’Ouest, Hayouba Niaoné, ” le Burkina Faso est un pays pourvoyeur de matières premières dans plusieurs filières. Cependant, il est un gros importateur de produits finis”.

Daouda Simboro, Directeur général de la Banque agricole du Faso, sponsor de la bourse, se réjouit de l’initiative de cette bourse

Saisissant l’occasion de cette rencontre, Daouda Simboro, Directeur général de la Banque agricole du Faso, sponsor de la bourse, a apprécié la tenue de ce cadre d’échanges et de présentation des projets agroalimentaires. “Nous recevons des projets de personnes qui ont de belles idées et des dossiers bien montés. Mais, nous avons nos caractéristiques pour répondre à leurs demandes. Cette rencontre va servir à la Banque d’atteindre le maximum de porteurs de projets, car elle a été créée pour combler un gap dans la quête de financements des acteurs du monde agricole et ceux qui agissent dans le domaine agroalimentaire”, a-t-il martelé. Il a aussi annoncé l’ouverture de représentations de la Banque dans d’autres localités du Burkina en plus de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso pour assurer les missions qui lui sont assignées.

Pour l’administrateur général de l’agence conseil 2M Invest consult Dieudonné Manirakiza ” les gens ont des projets dans leur tête et dans leur cœur et nous allons présenter une vingtaine de projets qui ont été mûris et dont nous savons que ces projets une fois mis en place, pourront aider à faire décoller l’économie nationale. Les présentations vont porter sur des projets qui ont des porteurs et des projets qui n’ont pas de porteurs, mais qui pourront susciter l’attention des acteurs. Cette vingtaine de projets présente moins de 50 milliards FCFA. Ils pourront contribuer à changer la vie des producteurs, car l’industrie de transformation permettra de créer 100 000 emplois, de produire tous les produits pendant l’année et d’éviter par la même occasion la mévente. Ces projets pourront se réaliser d’ici à 5 ans”.

Le Secrétaire général de la région, Sayouba Sawadogo représentant le gouverneur des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, a quant à lui exhorté les porteurs de projets à saisir l’opportunité de cette rencontre pour bénéficier des financements avant de prononcer le discours officiel de lancement de la Bourse des projets.

Fatimata BELEM

Fermer le menu
Donec venenatis non adipiscing Phasellus Lorem accumsan Praesent