Littérature : Depuis Bobo, Karim Sango “plaide pour la culture”

L’ex-ministre de la culture, Abdoul Karim Sango, a écrit un ouvrage intitulé “Pour la culture, je plaide“. L’œuvre a été dédicacée ce vendredi 02 juin 2023 à la maison de la culture Anselme Titianma Sanon.

Le livre de 143 pages titré “Pour la culture, je plaide” a pour auteur Abdoul Karim Sango. Il fût ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme pendant trois ans sous le régime du président Roch Marc Christian Kaboré. C’est de par son expérience ministérielle qu’il a pu écrire ce roman. Dans son ouvrage, Sango met en exergue la culture. Pour lui, la culture est le socle de développement de tout pays. Il précise à la page 20 que : “On ne peut se développer sans la culture“.

En outre, l’auteur explique comment il a été nommé en son temps comme ministre de la culture. Il poursuit en disant qu’on peut mettre la culture au cœur de la lutte contre le terrorisme. Selon Abdoul Karim Sango, ” J’ai constaté que la culture est entrain d’être négligée par la jeunesse. C’est pourquoi, j’ai eu l’idée d’écrire ce roman parce que je veux sauvegarder la culture de mon pays. Après avoir été ministre de la culture, je me suis appuyé sur ces expériences ministérielles pour réaliser mon rêve”.

Sango a rendu hommage à Mgr Anselme Titianma Sanon et l’Imam Siaka Sanon de la grande mosquée de Dioulasso-bâ, parrains de la cérémonie de dédicace. Il dit les considérer comme une source d’inspiration.

Mgr Anselme Titianma Sanon et Ahmad Sanogo représentant l’imam Siaka Sanon ont tenu à remercier et encourager Abdoul Karim Sango pour le combat qu’il mène pour le développement du pays. Ils ont aussi invité les jeunes à lire l’ouvrage.

Recueil de témoignages de Alain Sanou, ex 4ème adjoint au maire de Bobo, chargé de la culture. ” Abdoul Karim Sango est un ami pour moi. Je l’ai beaucoup côtoyé quand il venait à Bobo-Dioulasso en tant que ministre de la culture. Lorsqu’il venait à la Guinguetta, il respectait tout le monde, du plus grand au plus petit. Je retiens de lui, un grand homme qui a beaucoup révolutionné le monde de la culture. Il m’a beaucoup marqué lors de ses passages à Bobo, surtout quand il était ministre de la culture”.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
Curabitur sit risus id, libero. lectus