Lutte anti vectorielle de la dengue par pulvérisation : Les centres de santé et les ménages en première ligne

Le lancement de la lutte anti vectorielle par pulvérisation contre la dengue dans la région des Hauts-Bassins s’est effectué ce lundi 02 octobre 2023. C’était au district sanitaire de Do au secteur 22 de Bobo-Dioulasso. 

Une équipe a été mise en place par le système de gestion d’incident dans le cadre de l’épidémie de la dengue, avec à sa tête Rodrigue Diao, Directeur régional de la santé des Hauts-Bassins pour relever le défi de zéro cas de dengue dans trois mois. C’est ainsi qu’a eu lieu le lancement de la lutte anti vectorielle par pulvérisation contre la dengue dans la région des Hauts-Bassins.

La consigne est claire : Tous les compartiments des centres de santé qui ont enregistré des cas d’hospitalisation de la dengue doivent être systématiquement pulvérisés ainsi que les domiciles des personnes qui ont été atteintes par la maladie. Pour cela une équipe constituée d’une quinzaine d’opérateurs de pulvérisation qui sera renforcée incessamment, est déployée dans les districts sanitaires de Do, de Dafra, de l’hôpital Souro Sanou ainsi que des domiciles des patients pour en assurer la pulvérisation. Opération qui sera étendue également au niveau des centres médicaux urbains. « Nous voulons lutter contre le vecteur qui transmet la dengue à travers les piqures et pouvoir casser la chaine de transmission. Nous commençons par les hôpitaux qui ont enregistré des cas d’hospitalisation de dengue, car le risque de contamination y est élevé. Après cette phase, nous irons dans les concessions des malades testés positifs ainsi que dans les endroits qui rassemble du monde pour faire l’opération de pulvérisation également», a laissé comprendre Dr Rodrigue Diao. Toujours selon lui, une fois pulvérisé, le site est protégé pour une durée d’au moins un mois.

« Je suis content qu’ils soient venus pulvériser chez moi »

Après l’étape du CMA de Do, cap maintenant sur les domiciles des personnes ayant été malades de la dengue. La première concession qui nous reçoit est celui de Mamadou Koyaté qui dit être content d’accueillir les opérateurs de pulvérisations. « Avec la maladie de la dengue qui sévit aujourd’hui, je suis content de recevoir l’équipe des pulvérisateurs. Ils ont pulvérisé toute la cour, cela va éliminer les moustiques et protéger ma famille contre la dengue », dit-il. A noter que nous avons aujourd’hui plus de 10.000 cas de dengue enregistrés dont 60 décès dans la région des Hauts-Bassins.

Aymeric KANI

Zenabou SANA/Stagiaire

Fermer le menu
elit. ut quis, eget et, tristique efficitur. Praesent