Lutte contre la Covid-19 au Sud-ouest : L’ONG colombienne l’alliance pour une mine responsable dote 4 sites d’or de kits

L’ONG colombienne l’alliance pour une mine responsable a offert des dispositifs de lave-mains, des savons, des thermoscopes et des bavettes au profit de quatre sites d’or de la région du sud- ouest  le mercredi 29 juillet 2020 à Gaoua. Ce don vise à renforcer la mise en place des mesures barrières édictées par le gouvernement afin d’atténuer la propagation de la maladie à coronavirus qui sévit dans la contrée.

Une vue du don de l’ONG Colombienne

A l’issue d’un diagnostic, l’ONG Colombienne l’alliance pour une mine responsable a choisi 10 sites d’or dans 3 régions du Burkina Faso afin de leur offrir des kits pour lutter contre la propagation de la Covid-19. A cet effet, les sites d’orpaillage de Mêmèr, Ourbi, Djikando et de Tantouo ont bénéficié de ce don. Au total chacun de ces sites de la région repart avec 100 lots de cache-nez, 04 dispositifs de lave-mains, 15 cartons de savons et un thermoscope. Avant l’étape de la région du Sud-ouest, trois sites de la région du centre-est ont déjà reçu  ce même don depuis le 17 juillet dernier. Après la région du Sud-ouest l’alliance pour une mine responsable va se rendre dans la région du Centre-ouest. Là-bas les sites d’orpaillage de Bépouadi, Guindo ainsi que celui de Poua recevrons les mêmes kits pour lutter contre la pandémie de la maladie à coronavirus.

A Gaoua tout comme dans les autres sites, les bénéficiaires ont eu droit à une campagne  de sensibilisation pour un bon usage et surtout un meilleur entretien des kits offerts. Cette séquence de sensibilisation a été assurée par les agents de santé qui ont reçu une formation à cet effet de la part du gouvernement. Le don au profit des 10 sites d’orpaillage des trois régions se justifie selon le responsable des aspects techniques et environnementaux de l’ONG, Théophane Ilboudo. De son avis, depuis l’apparition de la pandémie plusieurs soutiens et certaines actions ont été menés à l’intention de plusieurs couches sociales. Dans ce cadre  les miniers artisanaux ont été oubliés par ces différentes actions initiées de part et d’autre pour limiter la propagation de la maladie. L’action de l’ONG est appréciée  des locateurs des sites. Ainsi pour le coordonnateur du site d’or de Djikando Kombari Raphael, ce don vient leur ôter une épine du pied. Car pour lui depuis l’avènement de la pandémie aucune structure n’a pensé à leur venir en aide dans le but de leur permettre de renforcer la mise en place des mesures barrières. En rappel l’ONG Colombienne l’alliance pour une mine responsable a été crée en 2004 par un groupe d’artisan minier sous forme d’association. Cette ONG a pour but de manager les impacts environnementaux liés aux activités des orpaillages dans les sites artisanaux afin de leur apporter des appuis techniques et organisationnels.

Warhanté HIEN

 

Fermer le menu
odio Sed justo mattis elit. Praesent consequat. fringilla pulvinar neque. sed elit.