Lutte contre la Covid-19 : La Chine offre du matériel de plus 255 millions F au Burkina

L’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, LI Jian a procédé, ce mercredi 10 février 2021, à la remise officielle d’un important lot de matériels  dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 au ministère de la Santé. Le don, d’une valeur de plus de 255 millions de FCFA a été réceptionné par le Ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo.

Le ministre de la Santé, recevant le don des mains de l’Ambassadeur, LI Jian

«La pandémie de la Covid-19 connait une résurgence à l’échelle mondiale. Face à ce défi, la réponse doit être également globale». C’est par ces mots que l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, LI Jian a expliqué l’engagement de son pays auprès du Burkina Faso à combattre le virus de la Covid-19. Le lot de matériels offert en présence du ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo et des services techniques est composé de 20.000 kits de dépistage contre la Covid-19 et de 500.000 masques de protection. La valeur totale du don est estimée à plus de 255 millions de F.CFA. L’ambassadeur de la Chine a indiqué que «ce don est un arrangement spécial du gouvernement chinois au profit de seulement deux pays de l’Afrique de Ouest dont le Burkina Faso». Il a été «possible grâce aux excellentes relations entre le gouvernement chinois et le gouvernement burkinabè et entre nos deux peuples». La Chine n’est pas à son premier geste envers le Burkina Faso dans le cadre de la riposte contre la Covid-19. En effet, depuis le premier cas identifié au Burkina Faso en mars 2020, les soutiens tant matériels, techniques qu’infrastructurels s’enchainent. S’exprimant ainsi sur l’évolution de la pandémie au Burkina Faso, l’ambassadeur a souligné qu’aux premières heures de la maladie, la Chine a étroitement collaboré avec les autorités burkinabè et la représentation de l’OMS au Burkina pour prévenir d’éventuels cas. De plus, ajoute-t-il, «après la notification du premier cas confirmé au Burkina Faso, nous avons intensifié notre coopération pour la prévention et le contrôle de la maladie ainsi que pour la prise en charge efficace des malades».

Intensifier les actions

Et l’empire du milieu n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Il compte intensifier ses actions jusqu’à la proclamation de la victoire définitive de l’humanité sur le virus. « Nous allons poursuivre nos efforts dans la limite de nos moyens parce que nous sommes tous dans le même bateau, partageant le même destin, les mêmes joies et aussi les mêmes épreuves», a conclu l’ambassadeur. Le ministre de la Santé a exprimé, au nom du gouvernement et du peuple burkinabè sa profonde gratitude pour ces matériels qui, dit-il, viennent renforcer la qualité du diagnostic et de la prise en charge des patients à tous les niveaux de la pyramide sanitaire au Burkina Faso. Pour lui, ce geste cadre parfaitement avec les besoins exprimés par les structures de prise en charge du Ministère de la Santé. Il s’est réjoui de constater que dans le domaine de la santé, la coopération entre la Chine et le Burkina Faso se porte bien et ne fait que s’intensifier. A cet titre, il a déclaré que «le Burkina Faso apprécie hautement les efforts consentis par la Chine dans le cadre de l’amélioration de la santé de nos populations à travers de nombreux gestes qui ont contribué profondément au renforcement de la capacité de résilience du système national de santé, surtout dans le contexte de la Covid-19». Pr Charlemagne Ouédraogo a tenu aussi à rappeler que le don que fait la Chine aujourd’hui intervient six (06) mois après que le Burkina Faso ait reçu de sa part un important lot de quarante-six (46) respirateurs de la dernière génération pour assurer une prise en charge efficace des patients atteints de la maladie à coronavirus. «Bien avant cela, nous recevions également d’importantes quantités de médicaments et d’équipement de protection, de réactifs et de consommables de laboratoire», a-t-il ajouté avant de préciser que dans le contexte actuel caractérisé aussi par une rareté des ressources, ce don vient à point nommé et que le besoin en équipements de protection et de diagnostic se faisait sentir. Pour conclure, le ministre Charlemagne Ouédraogo a affirmé que «par ce geste, le peuple chinois nous permet d’entretenir l’espoir quant à une issue heureuse de la lutte contre la Covid-19 et nous encourage à poursuivre sereinement les activités d’offre de soin et celles de santé en contenant les risques de propagation de la maladie» et a rassuré de l’utilisation rationnelle et efficiente des équipements.

Jules TIENDREBEOGO

Fermer le menu
libero. non mi, tristique vel, Nullam