Mairie de Bobo : Du matériel médical pour les CSPS urbain

36 millions de francs CFA, tel est le budget du matériel médical offert aux centres de santé de Bobo-Dioulasso. Le matériel a été symboliquement remis au docteur Pierre Thomas MILLOGO, ce mardi 17 novembre 2020 à l’hôtel de ville en présence des autorités régionale.

Remise symbolique des matériels au docteur Pierre Thomas MILLOGO

Les formations sanitaires ont de sérieuses difficultés en matière d’équipements sanitaires. C’est dans cette optique que la commune de Bobo-Dioulasso a doté les CSPS de la ville en matériels médicaux afin d’améliorer la qualité des soins. « Quand nous allons dans les formations sanitaires, c’est en ce moment que nous nous rendons compte qu’il y a de sérieuses difficultés. Cette action n’est pas une action ponctuelle et une action qui va se limiter à cela. Nous devons ensemble, poursuivre nos efforts pour qu’à Bobo-Dioulasso il n’y ait plus de CSPS sans matériels, pour que les salles d’accouchement soient bien aérées », affirme avec ferveur Bourahima SANOU, maire de la commune de Bobo-Dioulasso. De ce fait, un autre budget est prévu pour l’année 2021, budget qui va servir à approvisionner davantage les centres de santé. Le docteur Pierre Thomas MILLOGO, représentant des agents de santé, est celui qui a reçu ces dons. « Nos structures ont eu des matériels médicaux techniques qui vont soulager la prise en charge des malades dans les formations sanitaires. Cela va augmenter la qualité des soins, parce que souvent nous avons besoin de balances, de tensiomètres. Les formations sanitaires sont un lieu où tout le monde va forcement passer. La santé commence d’abord par le bien être, si dans l’accueil ce n’est pas bien, alors pour retrouver la santé ce serait difficile », dit- il. Ces dernières années, l’Etat a consentis d’importants moyens pour améliorer la prise en charge sanitaire. A cet effet, le maire Bourahima SANOU cite par exemple la gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans, la prise en charge des femmes en accouchement. Toutefois il a plaidé pour une prise en charge progressive et pour un minimum d’équipement chaque année.

Sira DAO

Linda GUEYE / Stagiaires

Fermer le menu
ut massa nec Nullam ultricies Aliquam libero. sed