Société burkinabè des fibres textiles : LA VERITE

Les changements positifs qui s’opèrent à la Société burkinabè des fibres textiles depuis l’arrivée à sa tête de Boubacar Sidiki Babilé Seye, comme Directeur Général n’ont pas laissés indifférents les auteurs de la tribune ci-après. Aussi, ont-ils décidé de rendre hommage à travers les lignes qui suivent « à ce digne fils du pays ». Non sans souhaiter qu’il puisse poursuivre ses actions. Lisez !

Il faut donc rendre à CESAR ce qui est à CESAR.

Les hommes passent mais les faits restent pour l’éternité. Le Capitaine THOMAS SANKARA disait je cite « Sur cette tribune beaucoup m’ont précédé et d’autres viendront après moi mais seuls quelques-uns feront la décision ». Pour notre part , il conviendra de dire que sur le siège du poste de Directeur Général de la SOFITEX beaucoup ont précédé M  BOUBACAR SIDIKI BABILE SEYE ; mais très peu pourront prétendre objectivement avoir refondé la SOFITEX de façon aussi profonde face à un quelconque choc exogène comme l’insécurité et telle que  nous la vivons aujourd’hui sous l’impulsion du leadership du DG M BOUBACAR SIDIKI BABILE SEYE …Bref ! En termes de bonne gouvernance, de management orienté résultats, des ressources humaines en générale et plus spécifiquement du dispositif d’appui-conseil aux producteurs de coton, il a marqué la différence.

Dans un contexte de lutte contre l’insécurité, axe prioritaire de Son Excellence Monsieur Le Président du FASO, il fallait en second ressort penser à la relance de l’économie et le développement du secteur coton. C’est ainsi que le Président du FASO dans sa légendaire clairvoyance depuis sa prise du pouvoir, a nommé M BOUBACAR SIDIKI BABILE SEYE à la tête de la nationale des fibres textiles (SOFITEX) pour donner un souffle nouveau à la production cotonnière, première source de devise du monde agricole.

Depuis sa nomination le 30 novembre 2022 et sa prise de fonction le 8 décembre de la même année, il a entrepris de grandes reformes au sein de la SOFITEX. Il a fait en si peu de temps ce que certains, en plus de dix années d’exercice, n’ont pas pu faire ou du moins ont refusé de faire : la mise sur logiciel des transactions financières entre autres.

Le leadership du DG M BOUBACAR SIDIKI BABILE SEYE a permis avec l’accompagnement du Gouvernement de trouver des produits pour lutter efficacement contre les jassides afin de rassurer les cotonculteurs qui sortaient d’une campagne difficile du fait des dégâts de ce type de ravageurs. Il s’est ensuite attaqué à la gestion financière de la SOFITEX comme dit ci-dessus, à travers la mise en place d’un logiciel pour gérer les flux financiers, toute chose qui ne connaîtra pas qu’ovations ; loin s’en faut. Sinon cela serait chose faite depuis des décennies au regard des dérives de gestion devenues des secrets de polichinelle, même pour l’opinion publique car ayant été dénoncées par la presse à un moment donné.

L’actuel DG a permis la mise en place d’un organigramme dont les études avaient été bouclées il y a plus de 5 ans et qui n’attendait qu’à être appliqué ; mais hélas les choses étaient restées lettre morte détériorant le climat social au sein des travailleurs et affectant négativement les efforts de production. Aujourd’hui, c’est chose faite et tous les acteurs s’en réjouissent. Le climat social s’est amélioré.

Les agents de terrain, fer de lance de la production agricole du coton graine sont les grands bénéficiaires des réformes de ce GRAND DG ; en effet, nombre de préoccupations qu’ils trainaient depuis plus d’une décennie ont été satisfaites suite à une rencontre qui s’est tenue en avril dernier avec l’ensemble du dispositif d’appui-conseil.

L’éternel problème d’intérims de longue durée, trouve aussi solution grâce à l’organisation de tests internes qui ont permis de promouvoir plus de 334 travailleurs. Ces tests ont été organisés de façon transparente et équitable. Cependant, nous avons toujours depuis la nuit des temps constaté que la coutume à SOFITEX, c’est de chercher à mettre un discrédit sur le succès des admis. Il en a été toujours ainsi depuis les tests internes de 2001, 2015, 2017, 2021 pour le cas des nominations basées sur une évaluation. Alors pourquoi ce test-ci, en 2023 sortira-t-il de l’ordinaire de ces critiques infondées et non constructives ? De ce fait, nous pensons que l’opinion publique est aussi habituée à ces genres de prises de positions à SOFITEX, puisqu’il y a eu plusieurs dossiers judiciaires en la matière qui ont vu les requérants déboutés à la fin de la procédure. Nous exhortons Monsieur le Directeur Général à poursuivre ces reformes combien vitales pour la filière coton et avec pour piédestal la ressource humaine. Nous pensons que si cette dynamique se maintient, la filière retrouvera son lustre d’antan et tout le monde finira par y trouver son compte.

Touchés par cette rare marque de management, c’est dans ce sens, qu’une délégation des agents de terrain de toutes les Directions de région cotonnière, composée d’admis et de non admis est allée rencontrer M le DG pour le remercier, le féliciter et l’encourager pour tous les efforts consentis à l’endroit de tous les travailleurs et singulièrement ceux du terrain. La mobilisation des agents de terrain pour leur travail cette année est sans précédent nonobstant la situation sécuritaire, et cela grâce au coaching gagnant du DG.

Les informations que nous avons témoignent d’une amélioration sensible de la productivité au champ car des actions stratégiques ont été entreprises sous l’égide du DG pour permettre cette augmentation des rendements au champ.

Au vu de ces différentes actions courageuses entreprises par l’actuel DG de la SOFITEX, les travailleurs de la nationale des Fibres Textiles en générale, et les agents de terrains en particulier, sont aujourd’hui mobilisés comme un seul homme derrière lui, pour la reconquête de la place de premier producteur de coton en Afrique que nous avons perdue, il y’a quelques années. Ce n’est pas impossible. Cependant, il faut l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ; et avec M BOUBACAR SIDIKI BABILE SEYE, le Burkina Faso pourra une fois de plus arborer fièrement son écharpe de leader de la production cotonnière au niveau africain dans deux ans maximum. C’est pourquoi de plus en plus de voix s’élèvent à l’intérieur de l’entreprise pour demander aux plus hautes autorités du pays de le maintenir à son poste et de nous juger aux résultats.

Nous tenons à féliciter son excellence Monsieur le Président du FASO et son gouvernement pour son choix sur ce digne fils du pays. Nous renouvelons nos encouragements et félicitations au DG et nous lui souhaitons une bonne suite pour une production cotonnière bien épanouie.

VIVE LE BURKINA FASO

VIVE LA SOFITEX

VIVE LE COTON, L’OR BLANC DU BURKINA FASO

Fermer le menu
Praesent quis nunc venenatis, Phasellus dolor. lectus eleifend felis dapibus ipsum mattis