Campagne cotonnière 2020-2021 : Wilfried Yaméogo, le DG/SOFITEX galvanise les producteurs de la Comoé

Le Directeur général (DG) de la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX) et certains de ces collaborateurs ont effectué une tournée dans certains champs de la Comoé, pour s’enquérir du démarrage de la campagne cotonnière 2020-2021. Le premier jour de ce périple de la relance de la production cotonnière, le 23 juin 2020, ils étaient dans champs.

La première étape de la visite du DG de la SOFITEX fut le champ de coton d’Amidou Koné dans la zone cotonnière de Tiéfora. Ce dernier dit avoir apprécié la visite du DG dans sa parcelle. Pour lui, cette visite vient a point nommé en ce début de saison agricole. Sur 15 hectares, monsieur Koné a pu emblaver 7 hectares en coton pour le moment. Son souhait est de pouvoir atteindre les 15 hectares, si toutefois les pluies sont régulières.

Deuxième étape, Kangounaba

Le champ de Pélé Nanan Sory à Kangounaba, situé à un jet de pierre de Tiéfora, a accueilli le patron de la nationale de l’or blanc et sa forte délégation. «Nous aurions aimé passer dans toutes les exploitations mais, ce n’est pas possible au regard du nombre de producteurs et de champs», a justifié Wilfried Yaméogo. Pour Pélé Nanan Sory, «la visite du DG vient nous réconforter davantage». Pour l’instant, il dit avoir labouré et semé du coton sur une superficie de six hectares; mais il compte atteindre 10 hectares. Pour lui, la récolte a été bonne l’année passée et il espère qu’il en sera de même, sinon mieux cette année.

Etape 3, Moussoumourou

Dans cette localité, Moussa Koné a également reçu la visite de Monsieur Yaméogo. Ce producteur a emblavé 5 hectares de coton qui est actuellement au stade de lever. Lui aussi se réjouit de cette visite du DG dans leurs champs car , «lorsque vous recevez les responsables de la filière qui viennent nous encourager jusque dans votre champ,vous ne pouvez qu’être fier».

Etape 4, Tomodjan dans la zone de Dégué-Dégué

«La visite du DG nous encourage. Maintenant, on va beaucoup travailler, augmenter nos superficies. J’ai déjà emblavé cinq hectares», explique Moussa Sory, producteur de coton à Tomodjan. Avec son équipe, Moussa Sory espère lui aussi que la campagne qui débute sera bonne. Aussi, demande-t-il au ciel d’ouvrir les vannes afin que la pluie soit bien repartie.

5ème et dernière étape, Sidéradougou

C’est dans le champ de coton d’Ardjouma Tou, à quelques kilomètres de Sidéradougou, que la visite du DG de la SOFITEX a pris fin. D’une superficie de 10 hectares emblavés, les cotonniers y sont au stade de lever. Le producteur Tou compte augmenter sa superficie si les pluies ne font pas défaut.

À la fin de la de cette journée de visite, le premier responsable de la SOFITEX Wilfried Yaméogo, a encouragé et formulé des vœux pour une bonne campagne cotonnière. Il a invité les producteurs a une meilleure gestion des intrants et à suivre également les conseils des agents techniques coton afin «qu’on puisse avoir de bons rendements».

Besseri Frédéric OUATTARA/Sidéradougou

Fermer le menu
et, commodo consequat. id, odio diam pulvinar luctus non elementum