Rentrée théâtrale de l’Institut français de Bobo: Des partenariats bénéfiques pour Trace Théâtre

14/02/2020
00:00

Don de matériel, signature de conventions et spectacle de rentrée culturelle. La nuit a été longue et belle avec les partenaires de Trace Théâtre ce mardi 11 février à l’Institut français de Bobo-Dioulasso. La cérémonie s’est déroulée en présence du directeur de l’ensemble des Instituts français du Burkina Faso, et de hautes autorités régionales et représentants.

 

La signature de convention entre Trace Théâtre et ses partenaires, est jugée importante par le Directeur des Instituts français du Burkina, du point de vue des enjeux institutionnels. Elle consolide la cohésion entre différents partenaires qui soutiennent le théâtre à Bobo-Dioulasso, l’Institut Français et les structures d’art dramatiques dont notamment Trace Théâtre. En outre, elle se situe dans le cadre de la redynamisation de la coopération culturelle franco-burkinabé. Plusieurs personnalités y ont pris part dont le Gouverneur Antoine Atiou, le député Alfred Sanou, des maires d’arrondissements et le 4èmeAdjoint représentant le maire de la Commune, le directeur du Fonds de Développement Culturelle et Touristique, Alphonse Tougouma. Cette confirmation de partenariat marque par ailleurs la reprise régulière des activités culturelles de l’Institut français, stoppées pendant une longue période par la conjoncture sécuritaire que connait le Burkina Faso. Ainsi, le directeur des Instituts français du Burkina, précédemment appelés centres culturels français de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, a signifié que tout est mis en œuvre pour pallier toute insuffisance de sécurisation de ces espaces dont l’importance n’est plus à démontrer dans la vie culturelle de nos grandes villes. Outre le partenariat avec l’Institut français, la compagnie a signé un protocole avec l’eau «Idéal» qui l’accompagnera dans toutes ses activités. Juste Cyriaque Nakanabo a fait un don à Trace Théâtre au cours de cette cérémonie, sous forme de matériels informatiques. Son don est une marque de considération envers le secteur culturel considéré comme «levier du développement économique», selon ses propos. Un secteur culturel national en ébullition que le directeur du Fonds de Développement Culturel et Touristique espère pouvoir financer bientôt à hauteur de quinze milliards par année pour soutenir davantage des projets qui le méritent. Trace Théâtre en étant un exemple de par la pertinence de son dossier soumis. «Ce n’est pas la personne, c’est la pertinence du dossier de projet que nous soutenons!», a affirmé le Directeur du Fonds. La soirée s’est terminée par une représentation très applaudie de la pièce "Douroudimi” de Trace Théâtre. Une histoire d’inégalité devant la mort entre le riche et le pauvre. A voir!

Sibiri SANOU

54
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Roch peut-il satisfaire tout le monde individuellement?

Les Burkinabè voulaient que le président Roch Marc Christian Kaboré parle. Il a parlé. Ils voulaient qu'il prenne des mesures d'accompagnement après les ...

06/04/2020

Maladie à Coronavirus, vaincre ou périr

Les Burkinabé (malheureusement c'est le cas dans plusieurs pays africains), attendent des pouvoirs publics qu'ils trouvent non seulement les remèdes à la...

03/04/2020

Gouvernement et syndicats, on vous avait prévenus

La grande majorité des observateurs avisés avaient soutenu que si l'application de l'IUTS sur les indemnités et primes des travailleurs du public et ...

02/04/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





18:37:44