Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Attaque terroriste à Solenzo, ç’en est trop maintenant

04/09/2017
00:00

Une brigade de gendarmerie attaquée. Un douanier tué. C’est le triste bilan de l’attaque terroriste qui a eu lieu en fin de semaine dernière à Solenzo. Des individus non identifiés sur des motos sont venus attaquer la brigade et sont repartis comme ils sont venus. Tranquillement. Et ce n’est pas la première fois que ce type d’attaques a lieu sur le territoire national. Au Sahel et dans une grande partie du Nord, on a l’impression que les populations vivent désormais avec les attaques comme quotidien. Finalement, on se demande s’il y a véritablement un système sécuritaire conçu et mis en place. Il est évident qu’on peut ne pas douter de l’engagement et de la détermination de nos forces de défense et de sécurité. Mais, le rythme répété de ces attaques et le mode opératoire qui est toujours le même laisse croire qu’il y a quelque chose qui cloche à quelque part. Ou bien les terroristes vivent avec nous donc se confondent à la population, ou bien on n’a pas les moyens de leur opposer une riposte digne de ce nom ou d’empêcher les attaques. Dans ces conditions, tout le monde est prévenu et chacun devra prendre ses responsabilités. En comptant sur lui-même.

En effet, on a l’impression que le Burkina Faso semble être un terrain conquis des terroristes qui s’y pavanent librement, faisant ce qu’ils veulent quand ils veulent, n’importe où et n’importe quand. Par deux fois ils ont frappé Ouagadougou au centre; pratiquement au même endroit. Et il n’y a rien eu. Dans le Sahel, ils dictent leur loi. Enlèvent, attaquent et tuent policiers, gendarmes, militaires et populations civiles. Et on n’y apporte pas de réponse conséquente. C’est tout de même surprenant et assez grave. Tout le monde voudrait se solidariser avec les forces de défense et de sécurité en ne leur jetant pas la pierre dessus, mais au rythme que vont les choses, les populations risquent de comprendre qu’elles ne peuvent rien contre le péril terroriste. Ce qui sera dommage car si les Burkinabè ne sont pas en phase avec leur bouclier sécuritaire que sont les FDS, les terroristes auront gagné leur pari. Celui de semer la psychose et la peur dans les esprits et freiner ainsi toutes les actions de développement.

C’est pourquoi, les Burkinabé voudraient très sincèrement que leurs forces de défense et de sécurité les rassurent davantage. Non pas en anéantissant forcément et définitivement le terrorisme car cela n’est pas possible, mais au moins en faisant en sorte que les attaques soient moins fréquentes. C’est de leur responsabilité et les Burkinabé ne demandent pas plus. La lutte contre le terrorisme est certes difficile et demande beaucoup de moyens sur tous les plans. Mais en attendant que ceux-ci arrivent, on devrait pouvoir mettre en place, ne serait-ce qu’une bonne stratégie sécuritaire. Car, à eux seuls, les moyens ne peuvent rien. D’ailleurs ils ne seront jamais suffisants car les priorités dans un pays pauvre comme le nôtre sont énormes. Le réveil doit être effectif.

Dabaoué Audrianne KANI

19
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Après Salifou Diallo, regain de tension politique au sein de l’ancienne majorité ?

Nana Thibaut est allé en Côte d'Ivoire où il a rencontré Blaise Compaoré. Avec qui il a naturellement eu un entretien. Même si beaucoup de choses n'ont p...

20/09/2017

Ils l'ont donc fait partir pour lui succéder ?

A peine Nathalie Somé, présidente du Conseil supérieur de la communication a-t-elle été déposée à la Maison d'arrêt et de correction de Ouagadougou que...

12/09/2017

Avenue Kwame Nkrumah, c’est maintenant les mesures fortes et pérennes ?

Le ministre d'Etat, ministre de la Sécurité intérieure, Simon Compaoré a rassuré lundi 4 dans la soirée, à l'occasion d'une rencontre avec les riverains ...

06/09/2017

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





06:32:23