Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Un 8-Mars pas comme les autres

09/03/2018
00:00

Hier, c’était le 8-Mars, la Journée internationale de la femme. Une journée qui est commémorée chaque année pour magnifier l’engagement et la détermination de la femme à faire respecter ses droits, mais aussi à prendre entièrement ses responsabilités dans le devenir de l’humanité. Dans d’autres pays, elle est appelée «Journée internationale des droits de la femme». Pour rappeler les luttes qu’ont livrées ces femmes sur les continents américains et européens de 1909 à 1977, date de la reconnaissance de l’institution de la Journée internationale de la femme par les Nations unies.

Comme on peut donc le remarquer, les appellations de cette Journée dépendent du contenu politique que chaque pays veut y mettre. Au Burkina Faso, c’est sous le régime de la Révolution démocratique et populaire que la journée de la femme sera consacrée, fête nationale, chômée et payée. Si les Révolutionnaires dans leur combat pour l’émancipation du peuple avaient trouvé en cette journée une occasion de convaincre la femme à prendre ses responsabilités tout en la faisant sortir du joug de la domination masculine, au fur des années, l’objectif de cette journée a été dévoyé. Faisant de la Journée de la femme au Burkina Faso une Journée de réjouissances, réduite presque à un pagne et à des défilés qui se ressemblent d’une année à une autre. Pire, le pagne du 8-Mars était devenu source de polémiques entre femmes nanties qui se procurent facilement le pagne de meilleure qualité, et femmes pauvres qui se contentent le plus souvent d’un Tee-Shirt au col large.

Mieux dans les campagnes, le 8-Mars est devenu une journée de mobilisation du «bétail électoral» à travers de petites cérémonies de courses de vélo, d’ânes ou de discours creux au cours desquels des politiciens de la petite échelle égrènent les petits bienfaits de leurs champions.

En effet, ce n’est pas pour rien que chaque Journée internationale de la femme a un thème qui doit en principe mettre la barre toujours haute dans la lutte pour une justice sociale digne de ce nom à l’endroit de la femme. Au Burkina Faso, cette année, la Journée est célébrée sous le thème: la participation de la femme à la gouvernance: état des lieux et perspectives. Un thème dont l’objectif est de permettre à la femme de prendre part, à tous les niveaux, aux décisions qui concernent la gestion des questions liées au devenir même de la communauté. Autrement, il s’agira de faire en sorte que la femme soit présente dans les sphères de décisions, tant au niveau local que central. C’est une question qui s’est toujours posée. Mais dont la réponse se trouve tout simplement dans une volonté politique. En effet, tant que les gouvernants ne prendront pas la décision de quotas pour les femmes à tous les niveaux, les choses ne changeront jamais. Tant que la femme ne comprendra pas qu’elle est capable et qu’elle a son mot à dire, les choses ne changeront jamais. Heureusement que cette année, le défilé a été supprimé. En attendant les autres réjouissances inutiles. Un dialogue direct avec le chef de l’Etat a été introduit. Un 8-Mars pas comme les autres, qui doit amorcer le retour de la journée à son premier objectif.

Dabaoué Audrianne KANI



36
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Grève au MINEFID, le gouvernement ne s’amusera plus !

A l'issue du Conseil des ministres du 18 juin 2018, le gouvernement a autorisé le ministre de l'Economie, des Finances et du Développement à procéder a...

19/06/2018

Grève au MINEFID, le gouvernement ne s’amusera plus !

A l'issue du Conseil des ministres du 18 juin 2018, le gouvernement a autorisé le ministre de l'Economie, des Finances et du Développement à procéder a...

19/06/2018

La remise à plat des rémunérations a-t-elle eu lieu ?

Au sortir de ce qui était au début la remise à plat des rémunérations des agents, puis la conférence nationale des forces vives de la nation sur le sys...

18/06/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





01:12:35