Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Adaptation théâtrale de Parachutage : La compagnie Art en intersection à sa façon rend hommage à Norbert Zongo

06/12/2018
00:00

Comment rendre hommage à Norbert Zongo dont on célébrera le 13 décembre 2018, les 20 ans de sa tragique disparition ? La compagnie théâtrale Art en intersection, elle a trouvé sa façon en mettant en scène l’un des chef d’œuvre romanesque, cet écrivain à la fois journaliste qui a donné sa vie pour la liberté de la presse et pour la démocratie. Cette pièce intitulé "Parachutage”, est jouée tous les mercredis, jeudis, vendredis et samedis à l’arène de lutte de l’institut ISDDH ex INJEPS.

La compagnie Art en intersection, sous la coupe du Paul Zoungrana, a mis en scène le roman Parachutage de Norbert Zongo, pour marquer le coup de la célébration des 20 ans de sa disparition tragique. En adaptant ce roman, la compagnie rend aussi l’œuvre accessible, surtout aux élèves et à toute la population. Pourquoi mettre en scène cette œuvre ? Paul Zoungrana, le manageur répondra en affirmant que "Parachutage” est une œuvre prophétique d’actualité, mais aussi, parce que les gens connaissent seulement Norbert Zongo en qualité de journaliste engagé et assassiné le 13 décembre 1998 sur la route de Sapouy. Certains lecteurs selon lui ignorant la quintessence de ses œuvres romanesques. «Nous pensons que Norbert Zongo est un grand romancier et que toute le sève de sa pensée est immergée dans son écriture et dans ses œuvres», indiquera Paul Zoungrana. C’est donc un devoir que les hommes de théâtre remplissent à la mémoire de l’homme de culture qu’est Norbert Zongo. Et le metteur en scène le dira : «nous n’avons pas voulu être en deuil pour marquer le 13 Décembre. Nous avons voulu un mois d’hommage : c’est pourquoi les pensées de l’homme pourront être revisitées en le découvrant entre les lignes. «Nous allons nous installer à l’institut ISDDH jusqu’au 22 décembre et 4 fois par semaine, ce spectacle sera produit pour les populations. La mise en scène de cette œuvre de Norbert Zongo ne s’est pas fait sans difficulté pour la compagnie. «On a eu beaucoup de difficultés dans la mise en œuvre de cette pièce. On a réalisé la mise en spectacle sans grands accompagnements. Nous n’avons été soutenus ni par les institutions étatiques ni par les privées, encore moins, ceux-là qui prétendent œuvrer pour Norbert Zongo» dira Paul Zoungrana. Il le confirme, ce sont 28 personnes volontaires qui ont travaillé pour la mise en scènes de la pièce. Pour Parfait Silga, spectateur de l’avant-première de la pièce, celle-ci donne à réfléchir et permet de retenir la leçon selon laquelle il faut tenir compte du peuple qui donne le pouvoir ; et l’histoire récente de l’Afrique et du Burkina Faso le démontre à souhait. La pièce de théâtre "Parachutage” est à suivre pour les élèves et les étudiants tous les mercredis à partir de 18h à l’ISDDH au prix d’entrée de 500 FCFA et les jeudis, Vendredis et Samedis à 20h pour la population au prix d’entrée de 1000 FCFA.

Firmin OUATTARA



103
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Des Burkinabè réfugiés chez eux, au Burkina Faso

Il y a quelques années en arrière, personne n'aurait cru qu'un jour des Burkinabè pouvaient se retrouver refugiés chez eux au Burkina. Et pourtant, c'e...

14/06/2019

Blaise Compaoré s’approche du Burkina, François s’en éloigne

De plus en plus, le président Blaise Compaoré multiplie les vœux de regagner le Burkina Faso. Sa terre natale où il a été président pendant 27 ans. Ce ...

13/06/2019

Simon, ne les appelez pas quand vous n’allez pas vous entendre

L'opposition politique demande que le dialogue initié par le président du Faso prenne en compte les questions sociales, économiques et sécuritaires au ...

12/06/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





20:43:28